Du Soleil sur le Bataclan, Tipasa-Paris… Ecrire Ruines II, celles de France.

Algérie été 12 408
C’est une année qui commence sur le souvenir d’un texte écrit à propos de ruines, symboliques et réelles, qui rappellent aussi un peu Albert Camus, là bas, à Tipaza, Algérie. Il y a comme au début du roman des  chèvresAlgérie été 12 389 amnésiques ou des

Algérie été 12 394, caméléons, et c’est bien le moment de ne pas perdre le fil ni la mémoire… et de savoir prendre toutes les couleurs:  janvier 2015… La place de la République est étrange, ça bouge et ça ne bouge pas, ça proteste mais comme sans protester, ça n’a plus trop l’habitude de la violence de ce côté-ci de la méditerranée…

IMG_7867

On se demanderait  même aujourd’hui si ce n’était pas un peu ridicule, un peu puéril, un peu inconscient, pas encore assez… réaliste sur ce que  ça veut  vraiment dire, la violence. Une photo devant le Bataclan quelques mois avant…IMG_7904 avant que l’on reprenne pied avec la réalité chaotique du  monde…

On a pas fini d’écrire sur des Ruines, et de devoir y trouver un sens, pour se relever, se battre. Alors on compose des chansons un peu tristes pour pleurer un bon coup, pour s’apaiser, et passer à  quelque chose de plus solaire…

IMG_7993

Musicalement… déjà.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s