SAMBA RÊVÉE

IMG_8521

Il y a là du piment, il y a là quelque chose de violent.

Sauvage, amusement.

Des jeux. Des fantasmes qui cherchent toujours à se réaliser, Rio mythifié.

Déception souvent de la réalité.

Une samba rêvée, année 50, tropicalisme, Orphée Noir aux cimes des mornes surplombant une baie.

Airs de bossa, Jobim, immeubles flambants neufs, jazz et syncopes africaines enlacées.IMG_8522

 

Invention d’un style, une balle perdue dans une salle de rédaction de presse.

Cité de Dieu. Central do Brasil. Jorge Amado, Bahia de tous les Saints…

Des amis qui n’arrivent à plus d’heure mais toujours souriants, toujours avec au moins une guitare. New-York à vingt ans.

Métissages explosifs, kitsch, tongs. Antipodes étasuniennes de l’intégration culturelle, des origines qui dansent ensemble ou s’entretuent avec égalité, disparités, l’Amérique la plus encore africaine qui soit, et indienne.IMG_8523

 

 

 

 

Révoltes paradoxales, tropicales; cris de guerre murmurés, voix flirtant avec art à la limite du ton faux, Veloso. Férocité douce, multisexuelle, também, aussi.IMG_8527

Balade brésilienne à Paris. Pas besoin d’y aller pour y être. Cœur musical surtout, qui bat, se bat samba, batucadas qui résonnent un peu partout. Pas besoin de le voir pour le sentir. Bonne humeur en intraveineuse, juste quelques cd, magie d’un ou deux accords caressés sur des cordes.

Un soleil fou, 7 août 2016, on y est, sans avion.

IMG_8525

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s